Intervention en Syries

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Intervention en Syries : le pari qui pourrait définir la présidence d’Obama.

Demander l’autorisation du Congrès sur l’intervention militaire en Syrie est sans doute l’un des plus grands paris pris par le président Obama. Le Congrès a étonnamment donné récemment à Obama quelques victoires législatives et, par conséquent, demander à la Chambre de prendre une telle décision a surpris de nombreux commentateurs.

La plus grande surprise autour de cette décision du président découle surtout du timing de cette dernière. Il semblait que la mobilisation militaire était presque inévitable à la fin Août, avec notamment des missiles prêts et préparés pour le lancement dans la zone. Depuis lors, cependant, un manque de clarté de la part du Conseil de Sécurité des Nations Unies et de volonté globale d’agir signifie que l’action militaire a joué un rôle secondaire.

Création d’une coalition politique :

Il est devenu de plus en plus clair que le président Obama devait créer une coalition à Capitol Hill afin d’y parvenir; ce que son allié David Cameron n’a pas réussi à faire en Grande-Bretagne.

Sa campagne, cependant, a connu un bon départ le lundi puisqu’il a obtenu le soutien de John McCain (Arizona) et Lindsey Graham (Caroline du Sud), deux sénateurs républicains de premier plan qui sont essentiels dans le but de créer la coalition susmentionnée.

La Maison Blanche a révélé que le président Obama « a clairement exprimé son point de vue et que l’échec de prendre des mesures limitées contre Assad » ferait « échouer l’effet dissuasif de la norme internationale contre l’utilisation d’armes chimiques ».

Il est attendu qu’une large majorité du Congrès vote sur une résolution autorisant la force dès lors du retour à Washington le 9 Septembre, déclarait alors le président Obama possédant très peu de temps pour construire sa coalition. Par conséquent, les membres du Congrès ont du écourter leurs vacances afin d’être entièrement informé sur la question avant le vote imminent.

Appel à l’aide :

En raison du délai très court, il est prévu que le nombre de briefings et d’appels téléphoniques augmente très rapidement puisque le Président Obama commence à exercer des pressions afin d’obtenir de l’assistance.

L’attaque à l’arme chimique du 21 Août est la raison principale de la plupart de ces prises d’informations, les Etats-Unis tentant de vérifier si elles peuvent trouver la preuve définitive afin de savoir si le président Assad a utilisé des armes chimiques qui ont tué plus de 1.400 personnes, dont 400 enfants.

Reformulation et amélioration de la législation :

Les réserves des législateurs américains émergent sur la résolution de M. Obama, qui cherche l’usage de la force en Syrie « ce qu’il juge de nécessaire et approprié dans le cadre de l’utilisation d’armes chimiques ou d’autres armes de destruction massive ».

Afin de calmer les tensions et d’apaiser les craintes, la résolution d’Obama est déjà en cours de reformulation au Sénat.

La formulation actuelle fait l’objet de deux principales préoccupations sur lesquelles les législateurs se penchent et, par conséquent, les conseillers tentent de reformuler la résolution afin qu’elle inclue:

• L’interdiction de déployer les forces terrestres américaines

• Une date d’expiration pour l’autorisation

Le démocrate Chris Van Hollen a déclaré que la résolution nécessitait une reformulation car elle « est très vaguement écrite et doit être réduite à un certain nombre de moyens qui se rapportent à l’étendue de l’action et de la durée ».

Cependant, Obama, McCain et Graham partagent tous le même point de vue, celui que les troupes terrestres américaines ne devraient pas être déployés dans la zone, et donc, même certains membres du parti démocrate des plus anti-Obama semblent donner à l’administration la possibilité de faire valoir ses arguments.

Comment les marchés réagissent :

Un manque d’immédiateté dans l’intervention a permis aux marchés de rester calmes et au dollar de se renforcer légèrement sur plusieurs devises dont le yen.

Malgré l’anticipation d’une instabilité des marchés depuis que la situation a dégénéré, nous avons constaté une période calme en raison de la nature de l’intervention qui est classifié de petite échelle.

Afin d’obtenir une réaction complète du marché et des informations à la minute sur la façon dont cela pourrait changer, rendez-vous sur le site d’un courtier forex pour l’analyse des tendances du marché.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »